Georges Simenon à Sainte-Marguerite, 1945-1946

Écrivain belge prolifique, Georges Simenon a produit durant sa longue carrière 192 romans dont les célèbres Maigret, 162 nouvelles, quelques douzaines d'autres oeuvres et de nombreux articles.

Georges Simenon est né à Liège le 12 février 1903. Il est engagé en 1919 comme journaliste à la Gazette de Liège. Il publie un premier roman, sous pseudonyme, en 1920. Il épouse Régine Renchon, surnommée «Tigy» en 1923 et entretient une relation, à partir de 1925, avec Joséphine Baker. Il inaugure en 1931 sa série de romans des «Maigret», autour d'un personnage qu'il avait déjà utilisé dans des nouvelles l'année précédente.

Il passe la guerre de 39-45 en France où, à la libération, son frère est compromis comme collabo. Questionné lui-aussi, Georges quitte l'europe à l'automne 45 et s'installe à Sainte-Marguerite avec sa femme Tigy et leur fils Marc. Lors d'un voyage à New York, il rencontre Denyse Ouimet, originaire d'Ottawa, qui deviendra plus tard sa deuxième épouse. Il l'engage comme secrétaire et la ramène à Sainte-Marguerite. Il décrit leur rencontre dans un roman autobiographique Trois chambres à Manhattan, qu'il écrit dans le chalet «Log cabin no 5» qui lui sert d'atelier au Domaine d'Estérel. Il y rédige aussi son Maigret à New York. Il demeure à la Pointe-Bleue jusqu'en mai 1946, date où il commence un long périple aux États-Unis avec sa famille et Denyse Ouimet. Il s'éteint le 4 septembre 1989 à Lausanne, en Suisse.



La «log cabin» numéro 5 à la Pointe-Bleue, lieu de travail de Simenon.

Quelques références