Jean-Paul Riopelle, peintre du lac Masson

Jean-Paul Riopelle est né à Montréal en 1923. Après des études à École des Beaux-Arts de Montréal, il s'inscrit à l'École du Meuble en 1943-1944 où il fait la rencontre de Paul-Émile Borduas qui y enseigne. Il se joint aux Automatistes et expose avec eux en 1946. Il se rend à Paris et en Allemagne et participe, avec Fernand Leduc, Claude Gauvreau, Mousseau et Barbeau à l'exposition des surréalistes de New-York. Il est signataire du Refus global en 1948 et part alors s'installer à Paris.

En 1974, il se fait construire un atelier à L'Estérel où il séjourne de plus en plus, autant pour la peinture que pour la pêche et la chasse. Les excursions qu'il y fait vont d'ailleurs grandement influencer ses oeuvres de cette époque. Avec son ami Champlain Charest, il collabore à la mise sur pied du restaurant Le bistro à Champlain au village de Sainte-Marguerite, où plusieurs de ses oeuvres sont toujours exposées.

Jean-Paul Riopelle est décédé en 2002.


Jean-Paul Riopelle vers 1947,
photographie de Maurice Perron
(Musée du Québec).


Bibliographie

  • Hammock, Virgil G., «Riopelle», dans 16 peintres du Québec dans leur milieu, sous la direction de Jules Bazin, Montréal, Vie des arts, 1978, pages 137-146.
  • Viau, René, Jean-Paul Riopelle, collection Grands artistes du Québec, Québec, Musée du Québec, 2003, 94 pages. ISBN 2-551-21660-5.