Édouard Masson et le développement de Sainte-Marguerite


Édouard Masson, le fondateur de Sainte-Marguerite est né le 4 mai 1826 à Montréal. Il est le fils de Joseph Masson, qui deviendra en 1832 seigneur de Terrebonne, et de Sophie Raymond. Il fait ses études au Collège de Montréal puis, de 1842 à 1846, en Angleterre. À la mort de Joseph en 1847, ses fils Édouard et Wilfrid prennent la direction des entreprises commerciales de leur père à Montréal, à Québec et en Écosse.

Édouard Masson tente sa chance en politique en devenant conseiller municipal à Montréal en 1855. En 1856, il devient aussi conseiller législatif pour la division des Mille-Îles, qui incluait les comtés de Terrebonne et de Deux-Montagnes.

À partir de 1864, Édouard Masson s'intéresse à la colonisation des Laurentides, en se faisant attribuer plus de 1600 acres de terre dans le canton Wexford, par lettres patentes du gouvernement de la Province du Canada. Il se construit vers 1865 un manoir dans ce qui deviendra le village de Sainte-Marguerite. En 1869, il donne à l'Archevêché un terrain où sera construit la première église paroissiale.

En 1871, il fait don de ses propriétés de Sainte-Marguerite à son fils aîné Joseph-Édouard, encore mineur, soit du manoir, de ses dépendances ainsi que d'un domaine de 1646 acres. Il décède à sa maison de la rue Sainte-Élizabeth, à Montréal, le 5 août 1875, âgé seulement de 49 ans.


Source de la photographie: Masson, Gérard, Édouard Masson, homme politique et colonisateur, étude généalogique, Outremont, [édité par l'auteur], 1986, page 20.